Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Croyez-vous les 4 français coupables de trafic de drogue ?

Oui
44
63%
Non
17
24%
Je ne sais pas
9
13%
 
Nombre total de votes : 70

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 26 Avr 2018, 09:07

Je vous poserai juste une question :
Qu'est ce qui se passerait en France si on interceptait dans quelque aéroport un avion prêt à décoller bourré de cocaïne ?
A peu près la même chose qu'à Punta Cana, des arrestations musclées et bien médiatisées suivies de lourdes condamnations.

Vous auriez voulu quoi ?
Qu'on laisse décoller l'avion après avoir déchargé la drogue ?
Qu'on les retienne dans un hôtel trois étoiles en attendant un jugement qui les aurait relaxés ?
Ou carrément qu'on ferme les yeux après avoir reçu l'information d'un transport massif de drogue - il est vrai qu'ils étaient aussi attendus à la Môle - ?

Je ne comprend toujours pas en quoi la justice dominicaine a fauté dans cette affaire où le but a été atteint : intercepter une cargaison massive de drogue, arrêter les auteurs et les condamner.

Alors oui je veux bien admettre que des magistrats et des policiers dominicains soient moins sophistiqués que leurs collègues scandinaves ou canadiens mais à Punta Cana ils ont parfaitement rempli leur mission dans la répression du trafic de drogue. Et en fin de compte le traitement complémentaire de cette affaire en France ne fera probablement que confirmer les décisions prises en RD.

Quant à votre racisme récurrent, je reconnais que vous avez fait quelques progrès en évitant d'accoler systématiquement le mot "banane" à tout ce qui concerne la RD.
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

...
 

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 26 Avr 2018, 09:37

Non, non, non, je n'ai jamais accolé le mot banane à tout ce qui concerne la R.D.
Oui, oui, oui, j'ai toujours dit que l'affaire de Punta Cana était pétrie au mode banane.
Désolé d'avoir chaque fois fâché Tpilot, grand admirateur de l'affaire en cause.
Une admiration sans bornes, qui l'aveugle et le porte à ne pas voir les immenses défauts de cette affaire.
Dany7
 
Messages: 1112
Inscrit le: 21 Fév 2014, 09:49

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar volapied » 26 Avr 2018, 10:05

Que nenni, le dernier post de Tpilot est très pertinent :!:

D'autant que, pour ce que nous en comprenons jusque là, nous sommes devant une organisation franco-française dans laquelle le livreur ( Maurice ), les transporteurs ( les 4 pieds-Nickelés ) et les distributeurs ( Ali & Co ) sont issus du quart sud-est de l'hexagone.... même si certains étaient expatriés en RD ou en Espagne.
Du point de vue dominicain, il n'y avait que la poignée de ripoux du capitaine Diaz, qui ont fermé les yeux.

S'agissant du décryptage de cette petite multinationale de la poudre de coco, la tâche incombe au volet français ( d’où la décision intelligente de ne pas inclure Puerto Plata dans la procédure RD ). Mais, ça reste extrêmement confus, car hormis une instruction courageuse, notre Justice n'a encore rien montré si ce n'est une valse-hésitation sur le nombre de conviés aux assises ! :evil:
volapied
 
Messages: 1245
Inscrit le: 28 Fév 2014, 19:55

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 26 Avr 2018, 11:38

Dany7 a écrit: à ne pas voir les immenses défauts de cette affaire.


Les quels ?
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 26 Avr 2018, 11:44

Lesquels ? dit Tpilot.
Amnésie grave, trop grave pour être vraie.
Dany7
 
Messages: 1112
Inscrit le: 21 Fév 2014, 09:49

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 26 Avr 2018, 16:33

Dany7 a écrit:Lesquels ? dit Tpilot.
Amnésie grave, trop grave pour être vraie.


Détendez vous Dany, c'est juste une causerie.
Ce n'est ni vous ni moi qui allons comparaître aux Assises des Bouches du Rhône.
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar AFox » 26 Avr 2018, 23:36

Tpilot a écrit:
Dany7 a écrit:Lesquels ? dit Tpilot.
Amnésie grave, trop grave pour être vraie.
Détendez vous Dany, c'est juste une causerie.
Ce n'est ni vous ni moi qui allons comparaître aux Assises des Bouches du Rhône.

"Dany7" est toujours très stressé lorsqu'il s'agit d'apporter les preuves sur les actions décriées RD.
Il préfère en rester aux commentaires philosophiques mais rien sur le factuel ... Une sorte de supposée mode "banane" mais revue à la française !
AFox
 

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 27 Avr 2018, 18:48

afox, en qualité de fidèle lecteur de ce fil, tu es censé connaître les innombrables défauts de l'affaire de Punta Cana.
En jouant au con tu peux me demander de tout te réexpliquer.
Mais un jeu de con reste un jeu de con.
Désolé de ne pas entrer dans ton jeu.
Dany7
 
Messages: 1112
Inscrit le: 21 Fév 2014, 09:49

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar AFox » 27 Avr 2018, 20:26

Dany7 a écrit:afox, en qualité de fidèle lecteur de ce fil, tu es censé connaître les innombrables défauts de l'affaire de Punta Cana.
En jouant au con tu peux me demander de tout te réexpliquer.
Mais un jeu de con reste un jeu de con.
Désolé de ne pas entrer dans ton jeu.

Je vois que "Dany7" en oublie les règles de politesse élémentaires. Il ne me semble pourtant pas l'avoir tutoyé à ce jour (pour rappel: on n'a pas gardé les vaches ensemble "Dany7"!). Quant à sa réaction elle est parfaitement maîtrisée, comme on peut le constater encore une fois...
Continuez comme cela "Dany7", ne changez rien. Vous nous amusez bien. Merci.
AFox
 

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Beffe » 27 Avr 2018, 23:22

Mais si, sa réaction est tout à fait mesurée ! Rassure-toi, ton argument du manque de politesse ne vaut que dalle dans notre discussion de comptoir, au fait :lol: Si tu t'arrêtes juste à l'enrobage rhétorique, ça ne te fait pas passer pour un gars qui creuse vraiment les choses...
Donc, vu que tu n'es pas qu'un peu concon ,et de surcroît, amnésique, en plus de la ramener systématiquement ('tain, ça commence à faire, ma couille hein ?!), je te file un peu de lecture - qui accessoirement répondra à un curieux "lesquels ?" balancé par Thierry.
1/ UNE DROGUE « INVISIBLE »
Au cours de la saisie du 20 mars, puis le lendemain en conférence de presse, seuls des paquets bruns plastifiés ont été présentés. Aucun n’a jamais été ouvert pour faire constater aux occupants de l’avion ou à la presse la réalité de la matière.
Le 27 mars 2013, soit une semaine après l’arrestation, au cours de l’audience de justice devant statuer sur une mise en détention éventuelle, il était annoncé que la drogue avait été entièrement détruite.
Le certificat (INACIF) attestant de la composition de la drogue a été présenté le 2 avril mais la référence du document (N° 2013-03-11-004734) évoque la date du 11 mars 2013, soit 9 jours avant l’opération ! Ces éléments font naitre des doutes légitimes sur le contenu qui a soi-disant été constaté dans les valises saisies à bord du Falcon.
Par ailleurs, la procédure dominicaine liste 26 valises qui auraient été saisies, affectant à chacune d’elles une quantité précise de drogue, mais sans qu’aucun réel pesage n’ait eu lieu la nuit du 20 mars. Ces valises avaient été apportées à l’avion par du personnel en uniforme de l’aéroport.
Or, les photos prises, les vidéos et la présentation des preuves notamment lors de l’audience du 4 février 2014 ne font jamais apparaître 26 valises, mais un nombre compris entre 18 et 22. Lors du procès, le procureur a cette fois présenté 26 valises, mais parmi lesquelles se trouvait celle d’Alain Castany, l’intermédiaire qui a apporté le vol à la compagnie SN THS. Cette « erreur » admise, il ne restait donc plus que 25 valises à la provenance douteuse.
Le chiffre de 26 ne peut s’expliquer que par la prise en compte erronée des valises de l’équipage et des sacoches contenant la documentation aéronautique, telles qu’on les voit effectivement sur une photo générale après l’arrestation.
Or, il n’a jamais été constaté ni même supposé que les valises de l’équipage, de l’intermédiaire du vol et celle contenant la documentation de bord contenaient de la drogue, mais seulement leurs effets personnels et les documents de l’avion : une liste des effets personnels saisis a d’ailleurs été précisément établie.
Dès lors, le document concernant la drogue saisie qui figure dans « l’acte de flagrance » et qui sert de support à toute la procédure judiciaire est erroné puisqu’il peut être considéré qu’au moins 100 kg de de drogue ne pouvaient être contenus dans des valises.

2/ UN RESEAU DE NARCOTRAFIQUANTS NON IDENTIFIE
En préalable, on peut considérer que le transfert international de près de 700 kg de cocaïne valant plusieurs dizaines de millions d’euros ne peut être le fait d’individus isolés n’ayant aucun antécédent judiciaire.
L’opération sur le Falcon était supposément la quatrième d’une série visant un réseau de trafiquants dominicains ; les trois précédentes, n’ayant rien à voir avec le Falcon, mettaient en scène des transferts de drogue d’octobre à décembre 2012 vers la Belgique via une compagnie charter nommée Jet Air Fly .
Les trois premières opérations étaient menées grâce à des agents infiltrés par la DNCD. Elles ont été invalidées par la justice dominicaine au stade de l’audience préliminaire (juin 2014) : la juge a considéré qu’il n’y avait pas de preuves suffisantes pour donner lieu à un procès. De plus, des journalistes français qui ont enquêté sur l’affaire ont pris contact avec l’office de lutte contre les stupéfiants belge qui a déclaré n’avoir aucune connaissance de ces prétendus trafics vers leur pays. Y a-t-il réellement eu de la drogue à bord de Jet Air Fly , et si oui, qu’est-elle devenue ? Un mystère dominicain de plus...
A ce jour, des quatre opérations de démantèlement du « vaste réseau de trafiquants dominicains » il ne reste donc plus que celle concernant le Falcon qui a fait l’objet d’un procès sur le fond, impliquant à ce titre les 4 français et 10 dominicains (dont 4 seulement seront condamnés) – à comparer aux 54 personnes mises en cause et incarcérées au début de l’affaire.

3/ UNE SULFUREUSE DNCD (office dominicain de lutte contre les stupéfiants)
La DNCD est connue localement et internationalement pour ses pratiques douteuses :
    - Le président du syndicat des pilotes dominicains s’en est fait l’écho dans un témoignage diffusé en février par France 2 (magazine 13-15 en format de 40 mn),
    - Le 8 septembre 2014, la presse dominicaine a révélé la demande d’extradition émanant des Etats-Unis et de l’Espagne vis-à-vis du général ROSADO MATEO – commandant la DNCD à l’époque des faits et témoin principal de l’accusation. Les journalistes appelaient le président dominicain à faire cesser la protection dont bénéficiaient les responsables de la DNCD et en premier lieu à l’égard du Général ROSADO MATEO dont un des proches venait d’être arrêté dans le cadre d’une opération contre le narcotrafic,
    - Un article paru le 12 mars 2013 dans le journal El Caribe, soit 8 jours avant la saisie du 20 mars, indiquait que la DNCD faisait l’objet de critiques de la part du procureur général dominicain BRITO et de
    l’organisme nouvellement chargé de l’analyse et de la destruction des drogues saisies (INACIF). Le ministère public reprochait à la DNCD la baisse de ses saisies de stupéfiants au cours du mois de
    février 2013, tandis que l’INACIF relevait l’écart entre les quantités saisies et celles qui lui étaient adressées par la DNCD pour destruction depuis que lui incombait cette charge (février 2011). Un
    désaccord sur la provenance des drogues saisies apparaissait également. L’ensemble de la situation était dénoncé par l’agence anticorruption dominicaine (ADOCCO). Le procureur général évoquait son
    intention de faire passer les services de la DNCD sous son autorité.
Dès le 26 juin 2013, le Général ROSADO MATEO a été révoqué de son commandement sans que lui soit octroyée une quelconque fonction.
Le 12 septembre 2013, le colonel LIRIANO SANCHEZ, qui a été plusieurs fois la cible de la presse dominicaine pour sa collusion supposée avec le narcotrafic, a été incarcéré pour trafic de drogue, blanchiment d’argent et assassinat. Cet officier est l’un des deux signataires de « l’acte de flagrance » établi le soir du 20 mars 2013 et sur lequel repose toute la procédure dominicaine.
Le lieutenant colonel HEREDIA, deuxième signataire « officiel » de « l’acte de flagrance » a contacté l’ensemble des avocats des prévenus en mars 2014 pour expliquer qu’il n’était pas présent à PUNTA CANA le soir du 20 mars 2013, étant de service à Saint Domingue, à plus de 200 km de là. Il a déclaré avoir signé l’acte de flagrant délit le lendemain, sans avoir jamais vu de drogue.
Sur « l’acte de flagrance » lui-même, une signature du colonel HEREDIA est manquante et la qualité du signataire varie selon les feuillets, ce qui constitue déjà en soi un vice grave de procédure.
Enfin il est utile de savoir qu’au lendemain de son arrestation, la carte bancaire de Bruno Odos a été l’objet d’une utilisation délictueuse engendrant un préjudice de plusieurs milliers d’euros. Cette carte, comme tous ses effets personnels, avait été saisie par les agents de la DNCD...

4/ UNE OPÉRATION THÉÂTRALE ET HYPER-MÉDIATISÉE
L’intervention de la DNCD contre le Falcon s’est faite en hélicoptère d’assaut, transportant un commando cagoulé et fortement armé à la tête duquel se trouvait le général ROSADO MATEO en personne ; elle a été filmée par un opérateur de l’unité et assortie de commentaires.
L’avion était à ce moment-là au parking avec les portes fermées, les moteurs coupés à l’exception de la génération auxiliaire et les feux de position allumés. L’équipage était en contact avec la tour de contrôle de laquelle il attendait l’autorisation de mise en route depuis près de 40 minutes.
Outre que la DNCD ne pouvait légalement agir sur un avion considéré au titre des conventions internationales comme « en vol » et qu’elle aurait dû être accompagnée des Douanes dans la mesure où elle intervenait sur un aéroport international, il est évident qu’une opération de cette envergure ne s’imposait pas. L’avion n’était pas en fuite, ou « sur le point de décoller » comme cela a été faussement présenté.
Le film qui a été réalisé par la DNCD et transmis à TF1 (voir ci-après) a été monté à partir d’une séquence qui a
duré près de 4 h :
    -Dans un premier temps on voit l’atterrissage de l’hélicoptère et l’assaut en temps réel,
    -Puis une séquence filmée environ 3h plus tard nous présente les pilotes et passagers ainsi que l’intérieur du Falcon sous le mode de la « découverte ». En réalité, l’avion a été entre temps complètement vidé puis rechargé en désordre pour les besoins du tournage : on voit ainsi les valises des pilotes et le container de commissariat disposés à l’arrière de la cabine alors qu’il y avait des emplacements prévus pour ces éléments, ce qui donne l’image d’un départ précipité avec empilement des bagages à la va-vite, ce qui n’était pas le cas.
La DNCD, par l’intermédiaire d’un général ROSADO MATEO présenté comme un incorruptible menacé par les narcotrafiquants, a organisé ce tournage dont les images seront reprises par la chaîne française TF1 dans un sujet diffusé 15 jours plus tard.
Il est à noter qu’en janvier 2014, le nouveau porte parole de la DNCD a déclaré à un journaliste de France 2 que « la DNCD ne filmait jamais ses opérations ».

5/ UN DOSSIER D’ACCUSATION SANS FONDEMENT
Le cœur de l’accusation en République dominicaine repose sur l’argument que l’avion était privé et dédié au narcotrafic.
Une contre-vérité aisément réfutable :
    - Le Falcon 50 était en exploitation commerciale chez SNTHS, la compagnie d’aviation d’affaires qui employait Pascal FAURET et Bruno ODOS,
    - SNTHS disposait d’un Certificat de Transporteur Aérien à jour délivré par l’administration française,
    - Un plan de vol commercial réglementaire avait été dûment déposé et tous les organismes du contrôle aérien concernés de part et d’autre de l’Atlantique en avaient accusé réception, y compris bien sûr les autorités dominicaines,
    -Toutes les pièces justificatives, apostillées par la justice française, ont été à nouveau fournies à la justice dominicaine dès le mois d’août 2013 pour plus de garanties.
Le vol est, sans contestation possible, à caractère commercial, pour le compte d’un client identifié, piloté par un équipage de pilotes de ligne sous contrat de travail français auprès de la compagnie SNTHS.
De plus, le vol était assisté par la compagnie internationale SWISSPORT à laquelle une taxe de sûreté avait été acquittée afin d’assurer le contrôle des bagages comme il se doit.
On comprend mal, dès lors, l’argumentation retenue par l’accusation en République dominicaine si ce n’est de justifier une opération qui a eu un retentissement médiatique important.
Le caractère commercial du vol ne permet pas la mise en cause des pilotes du fait de la présence de drogue dans les valises d’un passager.
[…]
Il est aussi à noter que, malgré les efforts du procureur pour sous-entendre le contraire, l’opération concernant le
FALCON 50 n’a aucune connexion avec les trois précédentes « opérations de contrôle » menées de septembre à
décembre 2012, ce qui a précisément été acté par la justice dominicaine à l’audience préliminaire du 17/6/2014.
Il est à noter enfin que le procureur Milciades Guzman, en charge de l’accusation, est l’objet d’une enquête pour
corruption dans une autre affaire au cours de laquelle il aurait perçu 5 000 000 de pesos dominicain afin d’orienter
sa décision.
Beffe
 
Messages: 719
Inscrit le: 09 Juil 2013, 01:09

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 27 Avr 2018, 23:34

En fin de compte le problème de Dany, c'est la banane.
Que des basanés osent dire leurs quatre vérités à des bons blancs c'est juste insupportable pour lui. A fortiori si c'est un état de droit membre des Nations Unies avec sa Justice, son Ministère des Affaires Etrangères etc.
Car à part la banane, Dany ne nous a jamais expliqué en quoi la RD n'avait pas le droit d'intercepter des individus en train de tenter de traverser l'Atlantique avec un avion bourré de drogue.
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Beffe » 27 Avr 2018, 23:37

Tpilot a écrit:...en quoi la RD n'avait pas le droit d'intercepter des individus en train de tenter de traverser l'Atlantique avec un avion bourré de drogue.

Laquelle ?
Moi aussi, j'me banane ! :lol:
Beffe
 
Messages: 719
Inscrit le: 09 Juil 2013, 01:09

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 27 Avr 2018, 23:45

Beffe a écrit:5/ UN DOSSIER D’ACCUSATION SANS FONDEMENT


Si c'est vrai on ne va pas tarder à le savoir...
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 27 Avr 2018, 23:51

Beffe a écrit:un avion bourré de drogue.

Laquelle ?
Moi aussi, j'me banane ! :lol:[/quote]

Si ce que tu dis est vrai je serai le premier à te présenter mes excuses.
Je m'inclinerai s'il n'y a pas de preuves formelles qu'il s'agissait de cocaïne.
Tpilot
 
Messages: 1830
Inscrit le: 27 Sep 2013, 12:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar AFox » 28 Avr 2018, 00:43

Beffe a écrit:Mais si, sa réaction est tout à fait mesurée ! Rassure-toi, ton argument du manque de politesse ne vaut que dalle dans notre discussion de comptoir, au fait :lol: Si tu t'arrêtes juste à l'enrobage rhétorique, ça ne te fait pas passer pour un gars qui creuse vraiment les choses...
Donc, vu que tu n'es pas qu'un peu concon ,et de surcroît, amnésique, en plus de la ramener systématiquement ('tain, ça commence à faire, ma couille hein ?!), je te file un peu de lecture - qui accessoirement répondra à un curieux "lesquels ?" balancé par Thierry.

Tien, voilà l'autre: "Beffe", avec lequel je n'ai pas plus gardé les vaches ni les cochons !
Il vient en soutien à "Dany7" qui a "séché" les réponses que j'attendais ici, mais toujours avec la même vulgarité.
"Dany7" et "Beffe" deviennent agressifs dès que les 2 pilotes semblent visés, ...

Merci pour le texte en 5 points. Je l'ai parcouru. Il illustre bien au travers des explications données ce qui pourrait ressembler à une jolie mise en scène parfaitement huilée.
Il suffit de regarder, le soir de l'intervention, la photo des 4 compères, debout au pied de l'avion avec les valises à leurs pieds, pour se convaincre de leur esprit serein et de leur attitude décontractée face à l'évènement. Elle me rappelle par certains côtés (mais sans aucun lien, ni insinuation de ressemblance avec les précédents, bien évidemment) la figure transpirante d'un détrousseur de porte monnaie, pris sur le fait dans le métro, alors qu'il venait de se faire alpaguer par 2 inspecteurs en civil !
AFox
 

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 12 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->