De nouveaux soucis pour Boeing

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 09 Sep 2020, 09:20

Boeing a repéré un nouveau problème sur le 787 Dreamliner

Déjà frappé par la crise du 737 MAX et la pandémie, qui affectent lourdement les commandes, Boeing fait face à un nouveau revers avec l'identification de défauts de fabrication sur le 787 Dreamliner, qui devrait en retarder les livraisons.

Le constructeur a en effet détecté un troisième problème sur ce long-courrier et a en conséquence décidé de «prendre le temps d'examiner rigoureusement» tous les avions de cette catégorie n'ayant pas encore été acheminés aux clients. Ces inspections supplémentaires devraient «affecter le calendrier des livraisons du 787 à court terme», a précisé le groupe aéronautique américain dans un message transmis à l'AFP.

Le défaut rendu public ce mardi concerne le stabilisateur horizontal. Il s'ajoute aux deux problèmes concernant le raccord d'une portion du fuselage de certains 787 rapportés lundi par le groupe. La société avait alors indiqué avoir identifié huit appareils touchés par ces défauts et avoir demandé aux compagnies les utilisant de les réparer avant de les remettre en service. L'agence américaine chargée de superviser l'aviation, la FAA, avait aussi annoncé lundi avoir lancé une enquête sur les défauts de fabrication touchant le 787 Dreamliner et a confirmé ce mardi qu'elle la poursuivait. Affecté par la chute du transport aérien déclenchée par le Covid-19, le groupe avait déjà prévenu en juillet qu'il ne produirait plus que six de ces appareils par mois en 2021 contre dix actuellement. Ce nouvel accroc amplifie un peu plus ses déboires.

Boeing était déjà englué dans la crise du 737 MAX, son avion vedette interdit de vol depuis mars 2019 après deux accidents mortels, quand le virus a fait plonger les ventes de billets d'avion et temporairement cesser la production dans les usines. Les commandes ont fortement baissé, obligeant l'entreprise à ralentir les cadences de fabrication sur le 787 mais aussi le 737 MAX, le 777 et le 777X. L'avionneur, qui a déjà engagé au printemps la suppression de 10% de ses postes, soit 16.000 emplois, a aussi averti fin juillet qu'il allait devoir «encore revoir la taille de ses effectifs».

Si le groupe a scellé en août ses premières commandes de l'année pour le 737 MAX, 2 de la part de la compagnie polonaise Enter Air et 3 de la part d'un acheteur non identifié, il a aussi encaissé 17 annulations supplémentaires de commandes pour l'aéronef. Selon un bilan mensuel publié ce mardi, Boeing a enregistré au total 8 nouvelles commandes sur la période pour 20 annulations. Le groupe a par ailleurs livré 13 appareils en août, ce qui est un peu mieux que les 4 livraisons effectuées en juillet mais reste loin des 18 livraisons effectuées en août 2019. Boeing, tout en mettant en avant les difficultés de l'ensemble du secteur aérien et les défis logistiques générés par le Covid-19, a assuré ce mardi continuer à «travailler en étroite collaboration» avec ses clients pour s'adapter à leurs besoins.

Ses déconvenues représentent en tout cas un poids important pour l'économie, Boeing employant encore directement environ 160.000 personnes en début d'année. Le groupe, qui travaille avec 17.000 fournisseurs aux États-Unis, estime aussi être à l'origine d'environ 2,5 millions d'emplois directs et indirects. Pour se redresser, le constructeur espère pouvoir recommencer à livrer ses 737 MAX d'ici la fin de l'année et attend le feu vert des autorités.

Après la FAA fin juin, le régulateur canadien de l'aviation a effectué des vols tests fin août et en analyse actuellement les données. L'agence européenne de l'aviation devait aussi effectuer des vols tests cette semaine à Vancouver, au Canada. Selon les autorités de ce pays, plusieurs représentants d'agences de supervision de l'aviation dans le monde se réuniront «à l'automne» et décideront alors des «exigences minimales de formation nécessaires à la remise en service» du 737 MAX.


https://www.lefigaro.fr/societes/boeing ... r-20200908
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

...
 

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar Pilotix » 09 Sep 2020, 12:01

Pourtant Boing addict depuis 1989 je trouve qu' ils ont vraiment déconné sous la pression des actionnaires et des fucking cost killers qui ont présidé, et s'occupaient du matelas des commandes de l'air force (60% du CA) plutôt que des avions civils. Ca fait 7 ans que le 787 présente des failles dans moult domaines, structures et périphériques (batteries notamment), et ça me fait bien suer de savoir que de nombreux brillants ingés de Boeing vont se faire virer pour cause d'incompétences managériales qui les dépassent... (Jean connait deux)
Jean profite pour dire qu'Airbus a enfin sorti une perle : le 350 est splendide.
Pilotix
 
Messages: 3969
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar alain deloin » 09 Sep 2020, 13:27

pas grave vu ce qui va se passer.
y aura plus besoin d'avions, y aura plus de touristes.
pareil pour ces paquebots géants pollueurs des mers.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 701
Inscrit le: 20 Mai 2011, 08:42

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 16 Sep 2020, 15:24

Catastrophes du 737 MAX : un rapport du Congrès américain étrille Boeing et le régulateur de l'aviation

Ce rapport sur les crashs de Lion Air en 2018 et de Ethiopan Airlines en 2019 «contient des révélations troublantes» sur la façon dont Boeing a pu mettre en service son avion, a commenté le président de la commission des Transports.

Les accidents mortels du 737 MAX représentent «l'horrible aboutissement» d'une série de défauts d'ingénierie, de mauvaise gestion de la part de Boeing et d'un manque de supervision de la part du régulateur de l'aviation (FAA), a estimé mercredi une commission des Transports du Congrès américain.

Ce rapport final de 239 pages sur les crashs de Lion Air en octobre 2018 et de Ethiopan Airlines en mars 2019 est le fruit de 18 mois d'enquête, de plus d'une vingtaine d'auditions et de l'examen de 600.000 pages de documents. Il «contient des révélations troublantes sur la façon dont Boeing - sous pression pour concurrencer Airbus et réaliser des bénéfices pour Wall Street - a échappé à l'examen de la FAA, a caché des informations critiques aux pilotes et a finalement mis en service des avions qui ont tué 346 personnes innocentes», a commenté le président de la commission des Transports de la Chambre des représentants Peter DeFazio dans un communiqué. Le document apporte «au Congrès une feuille de route sur les mesures que nous devons prendre pour renforcer la sécurité aérienne et la transparence réglementaire, accroître la surveillance fédérale et améliorer la responsabilité des entreprises afin de garantir que l'histoire du Boeing 737 MAX ne se répète jamais», a-t-il ajouté.

«Nous avons tiré de nombreuses leçons difficiles des accidents du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines, ainsi que des erreurs que nous avons commises», a réagi Boeing. «Nous avons travaillé d'arrache-pied pour renforcer notre culture de sécurité et rétablir la confiance avec nos clients, les régulateurs et le public», a aussi souligné le groupe.

Le rapport met en avant cinq thèmes, à commencer par la forte pression financière mise sur Boeing et le programme du 737 MAX pour faire vite, afin de faire face au nouvel appareil d'Airbus, le A320 Neo. Le document blâme également les hypothèses faites par Boeing sur des technologies essentielles de l'appareil, dont le logiciel antidécrochage MCAS mis en cause dans les deux accidents, ainsi que la culture de dissimulation qui prévaut chez le constructeur et l'a empêché de partager des informations cruciales avec les autorités, ses clients et les pilotes du 737 MAX. Les auteurs du rapport mettent également en avant la façon dont le régulateur, la FAA, supervise Boeing, qui crée selon eux des «conflits d'intérêts inhérents», ainsi que l'influence à leurs yeux trop importante de Boeing sur la FAA.

https://www.lefigaro.fr/societes/catast ... n-20200916
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 19 Nov 2020, 11:22

Feu vert de la FAA pour le Boeing 737 MAX

616 jours après le dernier vol commercial d’un Boeing 737 MAX, la FAA a levé l’interdiction de vol des monocouloirs remotorisés impliqués dans deux accidents ayant fait 346 victimes chez les compagnies aériennes Lion Air puis Ethiopian Airlines. Les passagers ne sont cependant pas prêts de remonter à bord, surtout dans le reste du monde où les autres régulateurs restent prudents – deux points qui seront détaillés dans les articles suivants. (1)

Comme attendu, l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) a officialisé le 18 novembre 2020 la « levée de l’interdiction de vol des MAX 8 et MAX 9 » ordonnée le 13 mars 2019, après les accidents d’octobre 2018 en Indonésie et de mars 2019 en Ethiopie. Cette nouvelle certification du 737 MAX concerne en particulier la mise à jour du logiciel anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les deux accidents. L’administrateur du régulateur américain Steve Dickson a plus précisément signé un ordre ouvrant la voie au retour du Boeing 737 MAX en service commercial, après « un processus complet et méthodique d’examen de la sécurité qui a duré 20 mois ». Outre l’annulation de l’interdiction de vol, la FAA a publié une nouvelle directive de navigabilité spécifiant les modifications de design « à effectuer avant la remise en service de l’aéronef » (ainsi qu’une CANIC, « notification de maintien de la navigabilité à la communauté internationale ») ; l’administration a en outre publié les exigences de formation pour les pilotes de 737 MAX.

Le tout implique l’installation d’un nouveau logiciel de contrôle de vol (FCC) sur tous les 737 MAX, la révision des manuels de vol (AFM) existants pour incorporer les procédures nouvelles et révisées de l’équipage, l’installation d’un nouveau logiciel de système d’affichage (MDS), la séparation des faisceaux de câbles de compensation du stabilisateur horizontal, la réalisation d’un test du système de sonde AOA, et la réalisation d’un vol de préparation opérationnelle. Rappelons que le volet sur la formation des pilotes aux nouveaux systèmes est l’objet de critiques de la part de nombreux syndicats, aux USA mais aussi en Grande Bretagne.

Ces actions « ne permettent pas au MAX de retourner immédiatement dans le ciel », souligne la FAA qui doit approuver les révisions du programme de formation des pilotes du 737 MAX pour chaque compagnie aérienne américaine exploitant le MAX. Le régulateur ajoute qu’il conservera son pouvoir de délivrer des certificats de navigabilité et d’exporter des certificats de navigabilité pour tous les nouveaux 737 MAX fabriqués depuis 20 mois. De plus, les compagnies aériennes qui ont immobilisés leurs MAX « doivent prendre les mesures de maintenance nécessaires pour les préparer à voler à nouveau ».
(suite : Voir ci-dessous Sources)

(1) Feu vert au 737 MAX: et les autres régulateurs ? (2/3) - Feu vert au 737 MAX: où volera-t-il d’abord ? (3/3)

Sources : Air Journal - Catégorie : Actualité
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 09 Déc 2020, 18:25

Premier vol commercial sans encombre d'un Boeing 737 MAX en 20 mois

Image

La compagnie brésilienne Gol était la première à reprendre les vols commerciaux avec l'appareil, cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts.

Le Boeing 737 MAX a repris du service. Le premier vol commercial d'un Boeing 737 MAX depuis 20 mois a atterri mercredi à Porto Alegre, dans le sud du Brésil, ont rapporté des journalistes de l'AFP à bord, après 1h30 d'un voyage sans incident opéré par la compagnie Gol au départ de Sao Paulo.

L'avion a subi des modifications et de nombreux essais depuis les deux catastrophes aériennes ayant fait au total 346 morts en 2018 et 2019, qui avaient entraîné une crise majeure pour Boeing.

La compagnie brésilienne Gol était la première au monde à reprendre les vols de 737 MAX, cloués au sol depuis mars 2019, ont rapporté des journalistes de l'AFP à bord. Tout passager ne se sentant pas à l'aise à l'idée d'embarquer à bord d'un 737 MAX pourra «reporter son voyage sans frais et sans différence de tarif», avait auparavant affirmé à l'AFP un porte-parole de Gol, dans un courrier électronique. «Les situations exceptionnelles seront examinées rapidement», avait-il ajouté.

«Ces vingt derniers mois, nous avons procédé aux révisions de sécurité les plus exhaustives de l'histoire de l'aviation commerciale. La sécurité avant tout», a déclaré Celso Ferrer, directeur des opérations de Gol, cité dans un communiqué. Première compagnie de vols domestiques au Brésil, Gol a prévu de remettre en service l'ensemble de sa flotte de sept 737 MAX d'ici la fin de l'année.

La compagnie a indiqué que 140 de ses pilotes ont été formés aux États-Unis pour faire voler le 737 MAX. Des modifications ont été apportées à l'appareil, notamment au niveau de son système antidécrochage MCAS qui avait été mis en cause dans les deux accidents.

Gol prévoit également d'agrandir sa flotte de 737 Max : la compagnie aérienne «a 95 commandes fermes (à l'achat) avec Boeing», en plus de vingt avions qui se trouvent aux États-Unis en attendant d'être livrés, a détaillé le porte-parole.

Les autorités américaines et brésiliennes ont donné en novembre leur feu vert pour la remise en service après plusieurs modifications de l'appareil et la mise en place d'une formation spécifique pour les pilotes.
Aux États-Unis, le premier vol commercial d'un 737 MAX doit avoir lieu le 29 décembre, avec American Airlines.

https://www.lefigaro.fr/economie/le-737 ... i-20201209
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar Dany7 » 09 Déc 2020, 20:24

Les très graves difficultés de Boeing s'inscrivent certainement dans le cadre de l'inexorable déclin de l'occident, sujet traité par ailleurs.
Dany7
 
Messages: 1189
Inscrit le: 21 Fév 2014, 09:49

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 08 Jan 2021, 10:14

737 MAX : accusé de fraude, Boeing a accepté de payer une très lourde amende

L'avionneur américain va verser 2,5 milliards de dollars d'amende et d'indemnités, afin de mettre fin à certaines poursuites judiciaires.

Boeing, officiellement accusé jeudi 7 janvier 2021 d'avoir induit les autorités en erreur lors du processus d'approbation du 737 MAX, a reconnu sa responsabilité et accepté de verser plus de 2,5 milliards de dollars pour solder certaines poursuites. Cette résolution permet au constructeur de dissiper un peu plus les nuages qui se sont amoncelés sur son appareil vedette, cloué au sol pendant 20 mois après deux accidents ayant fait 346 morts, avant d'être à nouveau autorisé à voler dans certains pays fin 2020.

Le géant de l'aéronautique a accepté de verser aux Etats-Unis une amende pénale de 243,6 millions, ainsi que 1,77 milliard d'indemnités aux compagnies aériennes ayant commandé le 737 MAX et 500 millions pour un fonds destiné à indemniser les proches des victimes des accidents de Lion Air en octobre 2018 et Ethiopian Airlines en mars 2019. "Les employés de Boeing ont préféré le profit à la franchise en cachant à la FAA (l'autorité américaine de l'aviation, NDLR) des informations importantes concernant l'utilisation de son avion 737 MAX et en s'efforçant de dissimuler leur tromperie", a dénoncé un responsable du ministère de la Justice, David Burns, dans un communiqué.

Boeing a reconnu que deux de ses employés avaient induit en erreur un groupe chargé au sein de la FAA de préparer la formation des pilotes à l'appareil au sujet du logiciel de vol MCAS, mis en cause dans les deux accidents. Les documents émis par la suite par l'agence de l'aviation ne contenaient en conséquence pas des informations essentielles sur ce logiciel, qui n'ont donc pas été inclues dans les manuels des compagnies. C'est seulement après le premier accident, en octobre 2018, que la FAA a eu connaissance "de détails clés" sur le MCAS. L'agence a été critiquée pour sa supervision de Boeing, jugée trop laxiste par certains.

Selon les termes de l'accord, qui accuse officiellement Boeing de complot en vue de commettre une fraude, le groupe a accepté de continuer à coopérer avec les autorités pour toutes les enquêtes en cours ou à venir et de respecter certains engagements. Le ministère lèvera les poursuites dans trois ans si Boeing obéit à toutes ses obligations. Il n'a en revanche pas jugé nécessaire d'imposer à la compagnie un inspecteur indépendant.

Le directeur général de Boeing David Calhoun a estimé que l'accord était "la bonne chose à faire". Cette résolution "nous permet de reconnaître de façon appropriée que nous avons failli à nos valeurs et à nos attentes", a-t-il souligné dans une note aux employés. Elle "nous rappelle vraiment l'importance de notre obligation de transparence envers les régulateurs et les conséquences auxquelles notre entreprise peut faire face si l'un de nous ne répond pas à ces attentes".

Le groupe, qui a déjà mis de l'argent de côté pour faire face aux conséquences des deux accidents mortels, a aussi indiqué avoir passé une charge supplémentaire de 743,6 millions de dollars dans ses comptes. Avec cet accord, l'horizon s'éclaircit un peu plus pour Boeing qui a lourdement pâti de la crise du 737 MAX, sa vache à lait. En décembre, la compagnie brésilienne Gol est devenue la première au monde à remettre en service le Boeing 737 MAX, lors d'un vol commercial sans encombre entre Sao Paulo et Porto Alegre. L'appareil a également repris du service aux Etats-Unis sous les couleurs d'American Airlines la semaine dernière.

Des difficultés demeurent toutefois, le groupe ayant essuyé de nombreuses annulations de commandes de la part de compagnies aériennes bousculées d'abord par la longue immobilisation de l'appareil puis par la chute du trafic aérien observé depuis le début de la pandémie. Certaines familles de victimes ne prévoient par ailleurs pas d'abandonner leurs poursuites, a indiqué un représentant de leur avocat à l'AFP.

Pour Zipporah Kuria, qui a perdu son père dans le crash du 737 MAX d'Ethiopian Airlines, l'accord représente une "simple tape sur les doigts". "Si on cherchait vraiment la justice, les personnes responsables chez Boeing ne devraient pas prendre leur retraite ou démissionner avec des primes - elles devraient être tenues pénalement responsables de leurs actes", a-t-elle souligné dans un message.

https://www.capital.fr/entreprises-marc ... de-1390315
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar Dany7 » 08 Jan 2021, 20:32

Est-ce que Boeing est encore capable de régler de telles sommes ?
Dany7
 
Messages: 1189
Inscrit le: 21 Fév 2014, 09:49

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar Pilotix » 09 Jan 2021, 12:55

Pilotix
 
Messages: 3969
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 09 Jan 2021, 18:17

Pilotix a écrit:Là gros soucis...

Image


En effet !
avherald a écrit:Residents of the islands nearby (Thousand Islands) were out on the sea in two boats when they heard two explosions, then found debris afloat at the sea


Nota :
Le même site informe que le même jour, un 737-800 de la même compagnie qui devait effectuer le vol Makassar-Jakarta a dû revenir se poser 45 minutes après avoir décollé en raison d'un problème moteur survenu au cours de la montée.
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 27 Jan 2021, 16:22

Le Boeing 737 MAX à nouveau autorisé à voler en Europe

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a annoncé mercredi 27 janvier avoir donné son accord officiel au retour en vol dans le ciel européen du Boeing 737 MAX, cloué au sol pendant vingt-deux mois après deux accidents mortels.

« Après une analyse approfondie de l’EASA, nous avons déterminé que le 737 MAX peut reprendre du service en toute sécurité. Cette évaluation a été réalisée en toute indépendance vis-à-vis de Boeing ou de l’administration fédérale de l’aviation américaine, et sans aucune pression économique ou politique », affirme le directeur exécutif de l’EASA Patrick Ky, cité dans un communiqué.

L’avion avait été interdit de vol en mars 2019 après deux accidents, qui avaient fait 346 morts : Lion Air en Indonésie, en octobre 2018 (189 morts), et Ethiopian Airlines en Ethiopie (157 morts), en mars 2019. Lors des deux accidents, c’est après avoir reçu des informations erronées d’une des deux sondes d’incidence AOA, indiquant que l’avion était en décrochage, que le logiciel de commandes de vol, le MCAS, s’était emballé, malgré les efforts des pilotes pour le désactiver, et avait mis l’avion en piqué.

Les avions doivent subir une modification du logiciel MCAS. D’autres logiciels doivent aussi être changés et certains câbles repositionnés, et les pilotes devront suivre une nouvelle formation, impose l’EASA.

« Nous sommes convaincus que l’avion est sûr, ce qui est la condition préalable pour donner notre accord. Mais nous continuerons à surveiller de près les opérations du 737 MAX lorsque l’avion reprendra du service », justifie M. Ky.
« Sur notre insistance, Boeing s’est également engagé à travailler pour améliorer encore l’avion à moyen terme, afin d’atteindre un niveau de sécurité encore plus élevé
», ajoute-t-il.

La FAA américaine, l’organisme de certification primaire s’agissant d’un avion américain, avait donné son aval pour le retour en vol du 737 MAX le 18 novembre, suivie par les autorités brésiliennes. Le Canada a, de son côté, donné son autorisation la semaine passée. La décision de la Chine, où de nombreux 737 MAX ont été vendus, reste, quant à elle, en suspens.

L’autorisation de voler en Europe pour le MAX signifie que Boeing, assommé par les déboires de la dernière génération de son moyen-courrier et par la crise du Covid-19, va pouvoir reprendre ses livraisons à destination du continent européen.

Depuis son entrée en service, 67 exemplaires de l’appareil ont été livrés à des clients européens, dont 19 à Norwegian Air Shuttle et 12 à Turkish Airlines. Un total de 723 appareils a été commandé par 14 clients européens – aucun français –, 210 avions restant à livrer à Ryanair, 92 à Norwegian Air Shuttle et 63 à Turkish Airlines.

Boeing, officiellement accusé au début de janvier d’avoir induit les autorités américaines en erreur lors du processus d’approbation du 737 MAX, a reconnu sa responsabilité et accepté de verser plus de 2,5 milliards de dollars pour solder certaines poursuites.

https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar AL40 » 20 Fév 2021, 18:33

FAA : 222 Boeing 787 doivent être inspectés

Le régulateur américain a publié une directive de navigabilité demandant aux compagnies aériennes d’inspecter un total de 222 Boeing 787 Dreamliner aux Etats-Unis, suite à la découverte de nouveaux problèmes cette fois en soute.

Obtenue par FlightGlobal mais ne devant être publiée sur le site de la FAA que le 19 février 2021, la nouvelle directive ordonne l’inspection des compartiments de fret des avions de type 787, suite à des « rapports d’incidents multiples » de panneaux de décompression désengagés ou déchirés. Les opérateurs devront donc effectuer des « inspections répétitives » des soutes avant et arrière des Dreamliner, afin de réinstaller ou remplacer ces panneaux si nécessaire.

Les panneaux de décompression constituent un risque pour la sécurité selon la FAA car en cas d’incendie de cargaison, « des fuites importantes dans la zone de soute pourraient entraîner des concentrations de halon insuffisantes pour contrôler adéquatement l’incendie », précise la directive. La FAA estime que chaque cycle d’inspection coûtera 56.610 dollars ; les premières inspections devraient être effectuées avant la fin du mois de mars, « et devraient être répétées dans les 120 jours ».

Ce problème est le dernier pour la famille Dreamliner après ceux découverts fin aout de production à Charleston sur huit exemplaires d’Air Canada, Singapore Airlines et United Airlines, de « non-conformité » sur l’assemblage des stabilisateurs horizontaux à Salt Lake City, de pilotage automatique ou de défauts d’assemblage au niveau du fuselage.

Rappelons que le déménagement de la FAL historique d’Everett (qui depuis 2009 assemble les 787-8 et 787-9) vers celle de North Charleston en Caroline du Sud (produisant déjà les 787-10) devrait être terminé fin mars.

Fin janvier 2021 hors BBJ, Boeing devait encore livrer 512 787-8, 787-9 et 787-10 de par le monde (458 selon les nouvelles normes comptables ASC606), 992 étant déjà entrés en service. Aucun Dreamliner n’a été livré depuis fin octobre 2020.

https://www.air-journal.fr/2021-02-18-f ... 26077.html
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: De nouveaux soucis pour Boeing

Message non lupar Pilotix » 20 Fév 2021, 20:09

Sous traitance effrenée, course aux profits, chacals financiers, délocalisations, Boeing a perdu son âme depuis longtemps. Rappellez vous des batteries du777...
Fabrice avait vu juste en 2013...
https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... es-67.html
Pilotix
 
Messages: 3969
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

...
 

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 18 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron