Accident du vol Air France 447 Rio Paris ... et les autres !

Maintenant bien informé sur Air France , vous vous dites que :

Je vole avec Air France en toute confiance
72
42%
Je me refuse à voler avec Air France , je n'ai plus confiance
46
27%
J'hésite , je me pose vraiment des questions
54
31%
 
Nombre total de votes : 172

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Amedeo » 29 Sep 2011, 07:33

Chers amis Gaulois,
Ma consoeur Mélanie Taravant d'Europe 1 a réveillé ce matin Pierre-Henri Gourgeon avec une info sur l'atterrissage sur la mauvaise piste à Casablanca..
C'est quand même un comble. Europe 1 (dont AF sponsorise la météo) sort une info et France Inter (la matinale d'hier) sert la soupe à Gourgeon..
Cela aurait-il à voir avec le fait que l'ancienne patronne du bureau de presse d'Air France débarquée il y a un an est devenue patronne du bureau de presse de Radio France.. Je n'ose y croire. "Air France a trop de respect pour la presse", comme le rappelait une source off chez AF récemment.
D'ailleurs, les confrères d'Inter ont critiqué le Figaro mais ne sont pas fichu de poser les bonnes questions: pourquoi le pilote a encore tiré sur le manche comme un abruti sur le CCS-CDG de juillet dernier?



Casablanca : incident "grave" pour Air France

Par Rémi Duchemin et Mélanie Taravant

Publié le 29 septembre 2011 à 06h36 Mis à jour le 29 septembre 2011 à 06h36

*
*
*

Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste en atterrissant à Casablanca.

Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste en atterrissant à Casablanca. © MaxPPP

INFO E1 - Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste. Une enquête est ouverte.

En aéronautique, un tel incident est classé grave et entraîne automatiquement une enquête. Le 8 août dernier, à l’aéroport de Casablanca, un avion Air France en provenance de Paris s’est tout simplement trompé de piste d’atterrissage. Les conditions météo étaient bonnes, aucun incident technique n’a été signalé. Et pourtant, le pilote a opté pour la piste 35 R alors que la tour de contrôle lui avait indiqué la 35 L.
"Pas une faute, mais une erreur"

La piste était fermée depuis plusieurs mois en raison de son mauvais état, mais l’atterrissage s’est tout de même bien passé. Et heureusement, aucun autre appareil n’a coupé la piste au même moment. Les conséquences auraient alors pu être terribles.

La peur passée, se pose désormais la question de la cause. Comment une telle erreur a-t-elle pu être commise ? "Il faut bien faire la part des choses entre l’erreur et la faute. Des erreurs, ce sont des écarts involontaires, ce n’est pas la même chose que commettre des fautes, qui sont des déviances volontaires. Prendre des risques inconsidérés, ça c’est une faute. Là, il s’agit d’une erreur", tempère Eric Prévot, commandant de bord et porte-parole d'Air France.
L’aéroport pas exempt de tout reproche

Une simple erreur, donc, mais qui a tout de même valu à l’équipage d’être auditionné par la compagnie française. Cependant, le pilote et ses adjoints n’ont pas été suspendus. L’enquête est menée par le Bureau d’enquête et d’analyse marocain. "On est en train d’analyser tous les événements pour voir là où il y a la faille", assure à Europe 1 le responsable marocain de l’enquête, qui explique que le champ d’investigation est large. "Il y a le contrôleur de la situation aérienne, il y a la tour de contrôle, il y a l’équipage, il y a le sol, il y a l’infrastructure, il y a la communication…", énumère-t-il.

Si les soupçons pèsent sur le pilote, l’aéroport Mohammed-V de Casablanca ne semble pas exempt de tout reproche. D’abord parce que la piste fermée aurait dû être signalée à grand renfort de signaux lumineux à destination des pilotes. D’ailleurs, cet incident est le troisième du genre en deux ans sur le site. Les résultats de l’enquête devraient être connus d'ici trois ou quatre mois.
Amedeo
 

...
 

Re: Robert Soulas

Message non lupar MISS LINDY » 29 Sep 2011, 08:25

Jean de Margy a écrit:Robert Soulas est en train d'être lâché par Air France. Motif ? Un certain nombre de pilotes Air France commencent à s'organiser, et ne supportent plus les conneries aux commandes de ces collègues qui font la une du service sécurité des vols de plus en plus souvent. Les personnels de cabine aussi. Ils ont pris conscience que les divers documents publiés en interne sont totalement détournés de leur objet, sont rédigés par des incompétents qui distillent en plus bon nombre d'erreurs techniques, toutes visant à discréditer Airbus.

Ce qui est patent c'est que toute l'entreprise dans ce domaine est corrompue aux idées de Normerde Jacquette, et de Konos M'anus, comme dit Alexandre dans son syle quelquefois enlevé...

Il n'empêche que cette position n'est plus tenable Monsieur Soulas. Tout le monde a pu suivre votre évolution médiatique au fil de vos interventions de plus en plus agressives contre votre unique ennemi commun avec Air France, c'est à dire Airbus. Guidé par des gens comme Marnet-Cornus animés par le seul esprit de revanche, mais surtout de fouille merde. Quelques furent les torts de Jean Charles Corbet à la tête d'Air Lib, s'il a jamais fait une bonne chose, c'est bien celle de virer le Konos-M'anus qui refusait de décoller de la Réunion, bien à tort, puisque l'avion est rentré finalement sans problèmes.

De toutes façons Air France paiera au civil et de plus en plus lourdement vu son attitude générale. Airbus, j'en fais le pari bénéficiera d'un non lieu amplement justifié, alors quid du pénal ?

Le pénal et une très lourde sanction contre Air France est la seule chose importante voyez-vous Soulas, pour les familles de victime, la reconnaissance de la faute leur est essentielle pour apaiser leur deuil, sans cesse remis en question par vos propos. Alors bien sûr Air France vous manoeuvre car leur seule crainte et unique crainte est là et vous vous jouez le jeu. Vous avez déclaré à la Presse qui vous pressaient de questions techniques embarassantes, oui je sais bien , bien sûr mais telle n'est pas ma position.........

Je ne crois pas que quelqu'un se soucie de votre position Soulas ? Qui étiez-vous avant le drame qui vous a frappé ? Les fouilles merde pourraient nous le dire ?

VOTRE POSITION ...... mais Soulas, vous nous faites du pur Air France, ma parole !


Il fut un temps où Robert Soulas n'avait pas d'autre objectif que la recherche de la vérité. A-t-il déjà oublié son entretien avec Dominique Bussereau alors secrétaire d'Etat au Transport en novembre 2009 ? Un entretien bien loin d'être cordial. Bussereau avait sommé l'association" Entraide et solidarité AF447 "d'arrêter de poser des questions ou cela finira mal. On ne surveille pas l'Etat"... Voir l'édition du Dauphiné Libéré du 16 novembre 2009. Aujourd'hui Robert Soulas ne surveille plus que ses bonnes relations avec Air France.
MISS LINDY
 

Challenges prochainement viré des avions d'Air France?

Message non lupar safetystatistix » 29 Sep 2011, 08:32

Nouvelles révélations sur l'incident du vol Air France Caracas-Paris

EXCLUSIF Est-on à nouveau passé tout près d'un accident aussi grave que celui du vol AF447 Rio Paris ? Selon nos informations, l'équipage du vol Caracas-Paris qui est passé cet été à deux doigts du décrochage, avait déconnecté lui-même le pilote automatique sans raison apparente. REAGIR
C’est un incident qui n’a pas fini de faire jaser le microcosme aéronautique. L’enquête sur la brusque chute de vitesse d’un A340 d’Air France reliant Caracas à Roissy Charles-de-Gaulle cet été, qui a fait passer l’appareil à deux doigts du décrochage, a connu des avancées significatives, dont Challenges a pu prendre connaissance.
Rappel des faits. En croisière de nuit à une altitude de 35.000 pieds (10 670 mètres), l’A340 traverse une zone de turbulences sévères, au nord de l’arc caribéen. Selon le rapport d’incident publié par Air France, dévoilé par le Figaro le 6 septembre, l’appareil subit un "fort gradient de vent", c’est-à-dire une forte variation qui l’a fait passer au delà du MMO (Mach maximum opérationnel), la vitesse maximale autorisée à savoir près de 1.050 kilomètres/heure.
Le document indique ensuite un "déclenchement de l’alarme Overspeed" - l’alarme qui prévient les pilotes que l’appareil est en survitesse, et une "déconnexion du pilote automatique", sans préciser si celle-ci est automatique ou déclenchée par un des pilotes.
L'A340 est passé tout près du décrochage
La suite ? L’avion prend brutalement de l’altitude : il monte au niveau 380 (38.000 pieds), soit 3.000 pieds pris en moins d’une minute, son assiette atteignant même 12 degrés, un chiffre énorme sachant qu’Air France rappelle que "toute valeur d’assiette supérieure à 5degrés doit être considérée comme anormale". L’appareil passera très près du décrochage, sa vitesse tombant en quelques secondes de 283 nœuds (583 km/h) à 205 nœuds (environ 380 km/h), avant que l’avion ne redescende de lui-même et que le commandant de bord reprenne le manche.
Le vol se finira sans encombre, à part deux blessés légers au sein du personnel de cabine. "Il faut étudier pourquoi cet appareil s’est retrouvé à cette altitude, à quelques nœuds du décrochage", souligne-t-on au Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), qui qualifie l’incident de « grave ». Le rapport sur l’incident est prévu en fin d’année.
Curieusement, le pilote automatique a été déconnecté par l'un des pilotes
Que s’est-il passé exactement ? Le FDR (Flight Data Recorder), une des boîtes noires de l’appareil, a commencé à parler. Selon nos informations, l’enregistreur de vol indique que le pilote automatique a en fait été déconnecté par un des pilotes, le PNF (« pilote non en fonction » en sabir aéronautique), c’est-à-dire le copilote à droite du cockpit quand le commandant de bord est à gauche. Interrogé par Challenges, le BEA confirme cette déconnexion par l’équipage.
Pourquoi cette déconnexion ? Mystère. Pourquoi le copilote et pas le commandant de bord ? Idem. L’équipage a bien sorti les aérofreins, "ce qui correspond à la procédure Air France en cas d’ «overspeed»", souligne Eric Schramm, directeur général adjoint des opérations aériennes d’Air France. Mais l’enregistreur de vol indique aussi que le copilote a tiré sur le manche aux trois quarts de l’amplitude possible, ce qui a violemment fait cabrer l’appareil. Et ne figure pas dans la procédure.
"Cette manœuvre a duré 6 secondes, et non pas 4 comme l’indique le document Air France, souligne une source proche de l’enquête. A ce niveau de vol et vu la position de l’avion, c’est très long." Air France indique pourtant dans son rapport que le passage à une assiette de 12° est "non commandé", en clair pas du fait de l’équipage. Un proche d’Airbus assure le contraire.
Comment les deux pilotes ont pu ne pas remarquer cette déconnexion ?
Une chose est sûre : arrivant aux limites de son domaine de vol, l’A340 a automatiquement enclenché la protection "Alpha Prot", qui limite l’incidence (angle d’attaque, NDLR) de l’avion, pour éviter que l’avion ne décroche et ne tombe comme une pierre. "Soyons clair : l’avion a été sauvé par cette protection, assure un proche d’Airbus. La vraie question est de savoir comment les deux pilotes ont pu ne pas remarquer la déconnexion du pilote automatique et la chute de la vitesse qui l’a amené à deux doigts du décrochage"
De fait, le rapport d’incident d’Air France, daté du 26 juillet, indique en toutes lettres qu’"il n’est plus enregistré aucune action aux manches durant 1 minute 30 secondes", une éternité dans un cockpit alors même que l’avion prend 3.000 pieds en moins d’une minute, avec une assiette très importante. "L’équipage ne s’est pas rendu compte de la déconnexion du pilote automatique, assure Eric Schramm. L’alarme de déconnexion a probablement été masquée par l’alarme overspeed."
Un proche d’Airbus n’est pas convaincu : "Le statut du pilote automatique est indiqué au dessus de l’horizon artificiel, sur un bandeau très visible, assure-t-il. Concernant les alarmes, il est normal que l’appareil ne considère pas l’alarme de déconnexion du pilote automatique comme prioritaire par rapport à celle de survitesse : c’est l’équipage qui l’a lui-même déconnecté !"
Comment éviter que pareil incident se reproduise ?
Quelles leçons tirer de l’incident ? Une note d’information diffusée le 20 août par Air France aux équipages d’A330-A340, dont Challenges s’est procuré une copie, sonne comme un rappel des règles de base du pilotage : parmi les préconisations, "surveiller les paramètres de base : le mach, l’assiette et la poussée". "Lorsqu’un avion est bien stabilisé en croisière, tout n’est pas aussi tranquille qu’il peut paraître", soulignent les auteurs. Quant à la prise d’altitude brutale, le document affirme qu’elle est due "à une action non volontaire et non consciente sur les commandes de vol". L’expression pose question, assure un avocat familier des affaires de sécurité aérienne : "Ca veut dire quoi ? Que les types sont somnambules ? J’avoue ne pas bien comprendre."
Air France, Airbus et le BEA s’entendent en tout cas sur un point : l’incident est sensiblement différent de l’accident de l’AF447. Dans le cas du Caracas-Paris, les sondes Pitot marchaient parfaitement, l’avion n’a pas évolué en mode dégradé, et le pilote automatique ne s’est pas déconnecté automatiquement. "On n’est pas dans le scénario du Rio-Paris", confirme le BEA. Seule la réaction de l’équipage, à savoir cabrer l’appareil quand la procédure ne le préconisait pas, est sensiblement identique.
Vincent Lamigeon
safetystatistix
 
Messages: 28
Inscrit le: 05 Juil 2011, 05:38


Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar SP747 » 29 Sep 2011, 09:24

Je ne rigole pas en disant ça mais après ce nouvel incident et si on en croit les nouvelles révélations du jour , il devient urgent de clouer la flotte d'AF au sol . Il faut impérativement faire passer l'information auprès des passagers potentiels qu'ils risquent leur vie , confiés à une bande de pilotes plus incompétents les uns que les autres . Il faut enfin trouver le moyen de diffuser le plus largement possible l'adresse de notre forum afin que le plus grand nombre de français ait un libre accès au droit d'information et de connaître ainsi les dérives de cette compagnie et son incapacité à assurer la sécurité de ses clients .

Messieurs les journalistes , je vous en prie , un petit effort avant que l'on ne puisse plus le faire , faites passer le lien menant ici avant que ce ne soit trop tard !
a little bit shorter !
Avatar du Gaulois
SP747
 
Messages: 483
Inscrit le: 01 Juin 2011, 19:33

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar FARGE » 29 Sep 2011, 10:17

le PNF qui disconnect l' A/P sans prévenir et sans annonce, c'est le délirium dans ce poste !!
et il regarde le PFD prendre 12 ° d'assiette ou il agit sue le joy stick pour afficher un cabré ???? :geek:
FARGE
 
Messages: 128
Inscrit le: 28 Mai 2011, 15:31

Re: Robert Soulas

Message non lupar Alexandre G. » 29 Sep 2011, 12:37

MISS LINDY a écrit:
Jean de Margy a écrit:Robert Soulas est en train d'être lâché par Air France. Motif ? Un certain nombre de pilotes Air France commencent à s'organiser, et ne supportent plus les conneries aux commandes de ces collègues qui font la une du service sécurité des vols de plus en plus souvent. Les personnels de cabine aussi. Ils ont pris conscience que les divers documents publiés en interne sont totalement détournés de leur objet, sont rédigés par des incompétents qui distillent en plus bon nombre d'erreurs techniques, toutes visant à discréditer Airbus.

Ce qui est patent c'est que toute l'entreprise dans ce domaine est corrompue aux idées de Normerde Jacquette, et de Konos M'anus, comme dit Alexandre dans son syle quelquefois enlevé...

Il n'empêche que cette position n'est plus tenable Monsieur Soulas. Tout le monde a pu suivre votre évolution médiatique au fil de vos interventions de plus en plus agressives contre votre unique ennemi commun avec Air France, c'est à dire Airbus. Guidé par des gens comme Marnet-Cornus animés par le seul esprit de revanche, mais surtout de fouille merde. Quelques furent les torts de Jean Charles Corbet à la tête d'Air Lib, s'il a jamais fait une bonne chose, c'est bien celle de virer le Konos-M'anus qui refusait de décoller de la Réunion, bien à tort, puisque l'avion est rentré finalement sans problèmes.

De toutes façons Air France paiera au civil et de plus en plus lourdement vu son attitude générale. Airbus, j'en fais le pari bénéficiera d'un non lieu amplement justifié, alors quid du pénal ?

Le pénal et une très lourde sanction contre Air France est la seule chose importante voyez-vous Soulas, pour les familles de victime, la reconnaissance de la faute leur est essentielle pour apaiser leur deuil, sans cesse remis en question par vos propos. Alors bien sûr Air France vous manoeuvre car leur seule crainte et unique crainte est là et vous vous jouez le jeu. Vous avez déclaré à la Presse qui vous pressaient de questions techniques embarassantes, oui je sais bien , bien sûr mais telle n'est pas ma position.........

Je ne crois pas que quelqu'un se soucie de votre position Soulas ? Qui étiez-vous avant le drame qui vous a frappé ? Les fouilles merde pourraient nous le dire ?

VOTRE POSITION ...... mais Soulas, vous nous faites du pur Air France, ma parole !


Il fut un temps où Robert Soulas n'avait pas d'autre objectif que la recherche de la vérité. A-t-il déjà oublié son entretien avec Dominique Bussereau alors secrétaire d'Etat au Transport en novembre 2009 ? Un entretien bien loin d'être cordial. Bussereau avait sommé l'association" Entraide et solidarité AF447 "d'arrêter de poser des questions ou cela finira mal. On ne surveille pas l'Etat"... Voir l'édition du Dauphiné Libéré du 16 novembre 2009. Aujourd'hui Robert Soulas ne surveille plus que ses bonnes relations avec Air France.


Bonjour Miss Lindy,

Je peux certifier avoir mis moi-même en relation Robert Soulas avec Irène Perrin, et je sais qu'elle a pu longuement l'interviewer au téléphone, et suite à cette interview lui a consacré un long article, à lui mais surtout aux familles de victimes qu'il est supposé représenter.

Je peux certifier aussi de plusieurs conversations que j'ai eues avec lui avant que l'article ne sorte. Il voulait absolument pouvoir contrôler ce qu'allait publier le journal, et ces conversations ont été à la limite de la courtoisie. Il était très irrité à la publication de l'article. Ce serait bien qu'il s'exprime aujourd'hui, notamment en effet sur Bussereau qui s'était carrément foutu de lui et l'avait envoyé promener, lui disant en effet : on ne surveille pas l'Etat...

Le Dauphiné avait publié ce commentaire, sur la foi des dire de Soulas.
Monsieur Soulas, quand on parle à la presse lors d'une conversation téléphonique que l'on a soi-même sollicitée, sachez qu'il n'y a pas de conversation OFF, et Irène Perrin n'est pas du genre qu'on contrôle, et encore moins qu'on intimide.

Soulas vous devriez faire un communiqué et vous séparer de vos conseillers techniques qui sont de médiocres charlots qui vivotent sur votre dos.
Alexandre G.
 

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar kavok » 29 Sep 2011, 13:38

Alexandre , un petit rappel , R Soulas a parfaitement pris la mesure des déclarations du BEA , pondérons :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
kavok
 

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar armor22 » 29 Sep 2011, 16:41

Amedeo a écrit:Chers amis Gaulois,

....etc...etc....

......Casablanca : incident "grave" pour Air France

Par Rémi Duchemin et Mélanie Taravant

Publié le 29 septembre 2011 à 06h36 Mis à jour le 29 septembre 2011 à 06h36

*Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste en atterrissant à Casablanca.

Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste en atterrissant à Casablanca. © MaxPPP

INFO E1 - Début août, un avion venant de Paris s’est trompé de piste. Une enquête est ouverte.

En aéronautique, un tel incident est classé grave et entraîne automatiquement une enquête. Le 8 août dernier, à l’aéroport de Casablanca, un avion Air France en provenance de Paris s’est tout simplement trompé de piste d’atterrissage. Les conditions météo étaient bonnes, aucun incident technique n’a été signalé. Et pourtant, le pilote a opté pour la piste 35 R alors que la tour de contrôle lui avait indiqué la 35 L.
"Pas une faute, mais une erreur"

La piste était fermée depuis plusieurs mois en raison de son mauvais état, mais l’atterrissage s’est tout de même bien passé. Et heureusement, aucun autre appareil n’a coupé la piste au même moment. Les conséquences auraient alors pu être terribles.

La peur passée, se pose désormais la question de la cause. Comment une telle erreur a-t-elle pu être commise ? "Il faut bien faire la part des choses entre l’erreur et la faute. Des erreurs, ce sont des écarts involontaires, ce n’est pas la même chose que commettre des fautes, qui sont des déviances volontaires. Prendre des risques inconsidérés, ça c’est une faute. Là, il s’agit d’une erreur", tempère Eric Prévot, commandant de bord et porte-parole d'Air France.
L’aéroport pas exempt de tout reproche

Une simple erreur, donc, mais qui a tout de même valu à l’équipage d’être auditionné par la compagnie française. Cependant, le pilote et ses adjoints n’ont pas été suspendus. L’enquête est menée par le Bureau d’enquête et d’analyse marocain. "On est en train d’analyser tous les événements pour voir là où il y a la faille", assure à Europe 1 le responsable marocain de l’enquête, qui explique que le champ d’investigation est large. "Il y a le contrôleur de la situation aérienne, il y a la tour de contrôle, il y a l’équipage, il y a le sol, il y a l’infrastructure, il y a la communication…", énumère-t-il.

Si les soupçons pèsent sur le pilote, l’aéroport Mohammed-V de Casablanca ne semble pas exempt de tout reproche. D’abord parce que la piste fermée aurait dû être signalée à grand renfort de signaux lumineux à destination des pilotes. D’ailleurs, cet incident est le troisième du genre en deux ans sur le site. Les résultats de l’enquête devraient être connus d'ici trois ou quatre mois.


Mr Amadeo , vous rapportez ici un article de deux de vos confrères , Rémi Duchemin et Mélanie Taravant , dont les méthodes journalistiques manquent fortement d'objectivité :

En effet , après avoir indiqué qu'il y avait eu
une simple erreur
ils précisent
donc, mais qui a tout de même valu à l’équipage d’être auditionné par la compagnie française. Cependant, le pilote et ses adjoints n’ont pas été suspendus.


... sous -entendu : << on regrette que les Pilotes n'aient pas été suspendus , car c'était plus qu'une erreur : une quasi faute de leur part >>

Pourtant , un peu plus loin, on découvre :

l’aéroport Mohammed-V de Casablanca ne semble pas exempt de tout reproche. D’abord parce que la piste fermée aurait dû être signalée à grand renfort de signaux lumineux à destination des pilotes. D’ailleurs, cet incident est le troisième du genre en deux ans sur le site.


Chacun ici peut espérer , si un jour , ou une nuit , il a un accident sur une route en travaux,mais non signalée par des panneaux réglementaires , que la faute ne sera pas imputée à lui -même , mais aux Services de l'Equipement , qui n'ont pas fermé cette route !

L'Honneteté intellectuelle , pour ces 2 journalistes , aurait été, au lieu de faire leur article à sensations , d'attendre le résultat de l'Enquête sur cet incident grave de CASABLANCA .

Personnellement , je pense que l'erreur des 2 pilotes sera atténuée par le fait que :

la piste fermée aurait dû être signalée à grand renfort de signaux lumineux à destination des pilotes




J'en profite ,Mr Amadeo , pour vous dire à nouveau que , au cours de votre reportage vidéo:

http://www.pluzz.fr/air-france-en-quete ... 21h00.html

..... comme je l'ai signalé plus haut :

<<Au cours de ce film , un petit tiers du temps est consacré aux fautes de l'Equipage , et les 2/3 du temps restant consacrés aux problèmes chez Air France et sa Politique de Sécurité des Vols ...
....et en partie chez le BEA , dont l'Indépendance semblerait discutable , car elle est sous tutelle de la DGAC , elle même dépendante du Ministre ..>>


On peut donc penser , objectivement , après avoir vu cette vidéo, que les Responsabilités seront à partager entre Les Pilotes , Air France et le BEA ,et peut être même d'autres Intervenants :?:

C'est probablement la raison des critiques de votre film émises par certains adhérents ( et non des moindres :roll: ) à ce Forum ! ( voir plus haut ) .

yeager a écrit :

La bande de salopards d'' Air France qui mènent la danse a une fois de plus sévi de la manière abjecte la plus habituelle.

Et je trouve que le documentaire D'Amedeo faisait la part trop belle pour AF. C'est tout dire.




e
Dernière édition par armor22 le 29 Sep 2011, 17:03, édité 1 fois au total.
armor22
 
Messages: 1049
Inscrit le: 22 Sep 2011, 11:14

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Alexandre G. » 29 Sep 2011, 16:55

kavok a écrit:Alexandre , un petit rappel , R Soulas a parfaitement pris la mesure des déclarations du BEA , pondérons :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html


Cette article du monde qui rapporte les déclarations de Soulas, montre que Soulas a pris une position intenable, et il n'a aucune qualité pour juger de l'enquête du BEA.
Soulas sait très bien que le BEA, fait une enquête dont les éléments révélés sont incontestables.

Il le sait très bien et il est parfaitement au courant de ce qu'il s'est passé, notamment que Dubois a effectué une lamentable prestation de Commandant, que jamais il n'aurait du désigner Bonin pour le remplacer, car la Loi ne lui permettait pas de le faire, que d'autre part le moindre bon sens d'un commandant aurait fait que ce fût David Robert en place et pilote en fonction. Robert Soulas le sait et l'admet. Mais il a décidé que ce ne serait pas sa position. Il se prend donc pour un politique, qui prend une position, quelqu'en soit le bien fondé.

Soulas n'est pas au niveau qu'on imagine, j'affirme qu'il est complètement inféodé à Air France, et il trahit profondément les familles, car et toutes les études sur les victimes le montrent : ce qu'elles attendent est que la Négligence constante d'Air France soit sanctionnée par la Justice.

Il n'y a rien a pondérer !
Dernière édition par Alexandre G. le 29 Sep 2011, 18:48, édité 1 fois au total.
Alexandre G.
 

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Yeager » 29 Sep 2011, 17:02

Je ne condamne pas Amedeo qui est venu ici (ballsy), à visage découvert, et a expliqué le pourquoi du comment de son attitude envers AF, après que je lui ai donné mon avis au téléphone, sur sa demande.
Yeager
 

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar safetystatistix » 29 Sep 2011, 17:03

L'indépendance des bureaux d'enquêtes est un sujet qui fait écrire beaucoup de choses étranges.
Je crois que personne ne souhaiterait que les bureaux d'enquêtes appartiennent à des sociétés privées.
Il faut donc que ces organismes dépendent de l'administration. Cela tombe bien, c'est le cas partout.
Précisons en passant que le BEA ne dépend pas de la DGAC mais du ministère des transports.
Aux USA, le NTSB dépend du Président du pays. Cet organisme est très respecté, même si le Président des USA
soutient sans réserves son industrie (les ravitailleurs, vous vous souvenez?)
Alors, la solution serait-elle que le BEA dépende directement de l'Elysée? :lol:
safetystatistix
 
Messages: 28
Inscrit le: 05 Juil 2011, 05:38

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Amedeo » 29 Sep 2011, 17:13

Réponse à Armor22. Je crois que l'on peut reprocher plein de choses au BEA notamment au moment de la troisième phase de recherche en mer en mai 2010. Mais leur mettre sur le dos l'AF447, vous divaguez. Ce n'est pas JP Troadec qui a tiré le manche. Par contre, quitte à être provoc, on pourrait ajouter une part de responsabilité à une passagère, une certaine pupuce, qui avait dû bien fatiguer le CDB à Rio...

Je profite aussi de ce post pour répondre au gaulois abruti qui remettait en question ma probité intellectuelle qq pages plus haut. Je suis venu sur ce forum pour la qualité du débat. J'aimerais que cette personne avance la preuve de ce qu'elle avance. J'écrirais la réalité sur l'AF 447 pour me venger de ne pas avoir été sponsorisé pour mes projets voile par AF.. qu'elle nous en dise un peu plus.
Je n'ai jamais croqué dans le fruit interdit avec AF. Par contre, tous mes collègues ne peuvent pas en dire autant. Cf la magnifique brochure en papier glacé Britair pour le Vendée Globe 2008 auquel le skipper Armel Lecleach a terminé en troisième position. Une fine plume aéronautique a fait un ménage fort rémunérateur mais peu glorieux..
Amedeo
 

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Jumbofan » 29 Sep 2011, 17:27

Dans mon post du 27/09 à 18:05 je stipulais
" Connaît-on les horaires, rotations effectuées par ces 3 pilotes pendant la 10 jours précédents ? Etaient-ils toujours ensemble ou sont-ils arrivés à Rio séparément ? ".

Alexandre G. stipule dans son post le même jour à 18:31 :
" Tout l'équipage a effectué la même rotation. "

Pourquoi alors le Cdb Dubois aurait-il demandé à Bonin en cours de vol s'il avait bien ses licences ? Cela ne tient pas debout, non ?. Pourquoi aurait-il posé cette question sur le vol retour puisque ils avaient fait le vol aller ensemble ?
Il y a donc bien quelque chose de relativement bizarre dans le fait que le BEA affirme que le CVR entend cette question posée par le Cdb.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1250
Inscrit le: 28 Mai 2011, 17:12
Localisation: LGDR

Re: Accident du vol Air France 447 Rio Paris

Message non lupar Amedeo » 29 Sep 2011, 17:36

Tu marques un point Jumbofan mais je persiste à ne pas croire à la théorie conspirztionniste. Si la DGAC dit que Bonin a eu son ATPL en 2007 c'est qu'il l'a eu.
Peut être est ce le signe que le CDB n'était pas dans son assiette. Qqn a t'il gardé des numéros de la revue Oxygène? Un PNC me parlait récemment de cette revue où les PN trouvaient adresses et bons plans pour faire la bringue aux escales.
Amedeo
 

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers Accidents aériens

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 10 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->